• mrsnorthlit

Un courant d'air de Laurie Cohen

Dernière mise à jour : 6 déc. 2021




C’est bref … mais ce roman jeunesse vous met un uppercut, comme ça direct !


Un courant d’air

Laurie Cohen

Éditions Le chapelier fou - Alice jeunesse

2014

96 pages



4e de couverture


Une jeune femme se retrouve à la rue après un drame familial et tente de se reconstruire en réglant ses comptes avec le passé.

On ne prononce jamais son nom. Anonyme comme tous ceux qui traînent sur les trottoirs et qu’on ne remarque pas, ou qu’on oublie aussitôt. Une ombre sans âge et sans visage. Un courant d’air. Une droguée ? Une alcoolique ? Une pauvre fille sans boulot ? Non. Une jeune femme, étudiante en droit il y a quelques années encore, que la vie a éprouvée et qui ne s’est pas relevée…



Ce que j’en pense


"Avant Luce était une fille bien élevée, qui articulait distinctement. Elle peignait ses cheveux et fermait chaque jour les boutons de sa veste. Elle cirait ses chaussures et achetait des croquettes pour Filoche. Elle déclarait ses revenus et dressait une liste de cadeaux de Noël. Maintenant, elle crache, pisse à côté de moi et hache ses mots. Les trois quarts du temps, nous ne parlons pas. Nous oublions la bienséance. La rue est hostile. Lions, tigres, hyènes ... Une mort lente et agréable. A cet instant, la vie s'enfuit et, avec elle, la lutte.

Une jeune fille qui vit dans la rue depuis six ans, nous livre son quotidien de SDF. La rue c’est un combat permanent, contre la violence, l’indifférence, la perte de dignité. Elle se bat contre le froid, la solitude, la faim.


Le roman de Laurie Cohen nous fait passer de l’autre côté du miroir, du côté de ceux que l’on ignore, de ceux qui dérangent et qui n’ont plus leur place dans la société.


Je me suis interrogée : mais qui est cette jeune femme ? Qu’est-ce qui l’a conduite là, dans la rue ? Je me suis rebellée : elle est intelligente ne pourrait-elle se reprendre, remonter la pente, allez !


Au plus près de ses pensées, on suit la jeune fille tour à tour dans ses peurs, son désespoir, sa rébellion, son envie de s’en sortir quelquefois. Car dans ce personnage meurtrie, une étincelle d’espoir brille parfois. L’espoir que la vie vaut la peine d’être vécue, l’espoir qu’elle ne souffrira plus, qu’elle n’aura plus mal.


Que puis-je dire de plus ? Lisez ...


C’est un très beau personnage que la vie a cassé très jeune, en mille morceaux.

Un livre qui ne laisse pas indifférent, c'est une certitude.


Laurie Cohen est née à Gonesse en 1988 et écrit des contes depuis l'âge de six ans. Elle a suivi des études littéraires et cinématographiques. Elle a publié une vingtaine d'albums pour la jeunesse comme Et toute la ville s'éveille aux éditions Balivernes, qui a obtenu le Prix Grain de Sel ou, plus récemment, La Coccinelle et Le Caméléon, une fable pleine d'humour, aux éditions Frimousse. Laurie se passionne également pour le cinéma et la photographie. Elle aime observer le monde, rêver et parler de sujets forts qui lui tiennent à cœur. Un courant d'air sera son premier roman destiné aux jeunes adultes. Elle désire à terme partager son temps entre écriture et cinéma, persuadée que les deux univers se complètent.

 
A savoir

Quelques chiffres signifiants

2 SDF sur 5 sont des femmes.


La précarité touche de plus en plus de jeunes femmes : parmi les SDF, la proportion de femmes diminue lorsque l’âge augmente (48 % parmi les 18-29 ans, 31 % parmi les plus de 50 ans).


Si les femmes sans-abri sont moins nombreuses, leur espérance de vie est encore plus courte que celle des hommes (49 ans), et ne dépasse pas les 46 ans. Les principales causes de décès sont les maladies (36%) et les violences, comme les accidents ou les agressions (27%).


En 2020, 146 bébés sont nés dans la rue à Paris.



Sources : Emmaus / Insee / Ined
4 vues0 commentaire