• mrsnorthlit

L'assassin royal de Robin Hobb, un monument de la Fantasy

Dernière mise à jour : 19 nov. 2021



Après toute une année et plus de 5 200 pages, ça y est, j’ai laissé les personnages de « L’assassin royal » à leur histoire et aux Six-Duchés, non sans une certaine tristesse, je dois l’avouer.


Je me suis attachée à tous avec leurs qualités et leurs petits défauts (je ne parle pas des quelques méchants voire très très méchants qui ont croisé leur route).

"Ce n'est pas obligatoirement affreux, fit Umbre doucement. Nous nous fabriquons souvent nous- mêmes nos propres prisons. Mais on peut aussi créer sa propre liberté." (L'assassin royal,Tome 1, extrait)

Je ne connaissais pas la Fantasy avant de m'attaquer à cette saga. Le titre m'avait été chaleureusement recommandée par une de mes collègues de bureau. Elle m'avait même prêté le premier tome, essai sans engagement. J'ai tellement apprécié que je me suis précitée chez mon libraire pour m'offrir la suite.

Bref, j’ai adoré ce roman de fantasy si bien écrit par Robin Hobb (et au demeurant si bien traduit par Arnaud Mousnier-Lompré).

Editions Pygmalion - Poche : Editions J'ai Lu






15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout