• mrsnorthlit

Son espion royale enquête : tome 1







Son espionne royale mène l’enquête - Tome 1

Rhys Bowen

Éditions Robert Laffont

Juin 2019

360 pages


Le premier tome d’une série de cosy-mystery. Une jeune aristocrate anglaise, parente de la reine mais fauchée, se trouve embarquée dans des enquêtes policières.


4e de couverture


Sa première mission royale : espionner le prince de Galles.

Londres, 1932.

Lady Victoria Georgiana Charlotte Eugénie, fille du duc de Glen Garry et Rannoch, trente-quatrième héritière du trône britannique, est complètement fauchée depuis que son demi-frère lui a coupé les vivres. Et voilà qu'en plus ce dernier veut la marier à un prince roumain !

Georgie, qui refuse qu'on lui dicte sa vie, s'enfuit à Londres pour échapper à cette funeste promesse de mariage : elle va devoir apprendre à se débrouiller par elle-même.

Mais le lendemain de son arrivée dans la capitale, la reine la convoque à Buckingham pour la charger d'une mission pour le moins insolite : espionner son fils, le prince de Galles, qui fricote avec une certaine Américaine...



Ce que j’en pense


Je continue ma découverte des cosy-mysteries. Un genre littéraire que je ne connaissais pas il y a encore quelques mois. Je dois dire que ces romans policiers so british me plaisent beaucoup.


1932, Lady Georgiana Glen Garry et Rannoch, Georgie pour les intimes (34e sur la liste de succession à la couronne britannique), a 21 ans. C'est une jeune femme indépendante, débrouillarde et qui n’a pas froid aux yeux. Sans profession et laissée sans le sou par son frère et sa pingre de belle-sœur, elle devrait normalement convoiter un riche parti mais elle préfère sa liberté, au confort d’une vie rangée.

C’est une héroïne délicieusement sympathique dans sa spontanéité, sa maladresse, son dynamisme, son optimisme sans faille.

Seule à Londres, elle va se trouver malgré elle mêlée à un meurtre avec un cadavre qui a eu le mauvais goût de se retrouver dans la baignoire de la maison familiale. Son frère mis en cause, la jeune femme va devoir élucider l’affaire pour innocenter ce dernier.


L’auteure s’ingénie à mélanger personnages réels et personnages fictifs. Il est notamment question du couple Edouard de Windsor et Wallis Simpson. Une Wallis Simpson que Rhys Bowen ne peint pas sous sous meilleur jour : serait-ce là une vieille rancœur de Britannique pour une américaine divorcée ayant ravi le cœur d’un roi et l'avoir poussé à l’abdication ?


J'ai beaucoup aimé ce roman original par sa galerie de personnages qui gravite autour de notre Lady. On trouve là des aristocrates sans le sou (la crise de 1929 est passée par là), ne possédant plus que leur titre et leurs bonnes manières pour évoluer dans la société.

D’ailleurs, l’auteure n’hésite pas à leur donner le rôle des pique-assiettes de service sans pour autant leur enlever leur côté sympathique. On trouve aussi l’amie délurée et quelque peu libertine, le grand-père cockney, la peste de belle-sœur, les garçons de bonne famille gays, et le personnage masculin séduisant et mystérieux (et irlandais de surcroît, oh my god !) …


L’intrigue policière est bien ficelée et suffisamment étudiée pour que l’on ne découvre pas les clés du mystère tout de suite.


On peut se poser la question du titre du livre à la fin de ce premier tome ainsi que du résumé présent sur la 4e de couverture. En effet, s’il est effectivement question d’espionner pour le compte de la reine, notre héroïne n’aura dans ce volet de ses aventures que peu de choses à rapporter à sa majesté. En effet, l’enquête personnelle prend le pas sur l’espionnage qui est finalement inexistant. A voir dans les tomes suivants, si cet item est plus traité dans l’intrigue.


C’est agréable, rafraîchissant, léger, et divertissant, bref une lecture qui fait du bien.


Rhys Bowen (pseudonyme qu’elle utilise pour ses romans policiers), de son vrai nom Janet Quin-Harkin est une auteure britannique née en 1941 dans le Somerset. Auteure prolifique, elle est aussi connue pour ses nombreux romans d’amour et de romance, mais aussi pour l’écriture de romans pour adolescents et de livres illustrés pour enfants.

À partir de 1997, sous le pseudonyme de Rhys Bowen, elle se lance dans l'écriture de romans policiers pour adultes en créant le personnage de l'enquêteur gallois Evan Evans ("Constable Evan Evans", 1997-2006).

Elle invente le personnage de Molly Murphy, une immigrante irlandaise débarquant à New York dans les années 1900. Elle remporte le prix Agatha du meilleur roman avec "Murphy's Law" (2001), le premier titre de cette série.

Le premier tome de “Royal spyness” paraît en 2007. Elle remporte un second prix Agatha en 2011, celui du meilleur roman policier historique, avec le cinquième tome, "Son espionne royale et le collier de la reine" ("Naughty in Nice", 2011).

Elle a également reçu le prix Agatha du meilleur roman historique en 2017 avec "In Farleigh Field".





0 vue0 commentaire