• mrsnorthlit

Le mystère de la fresque maudite de Chiara Montani

Dernière mise à jour : 11 mars





Une évocation de la Renaissance italienne, de Florence, berceau de l’histoire de l’art italien, et de ses peintres.



Le mystère de la fresque maudite

Chiara MONTANI

Éditions Fleuve - Collection Fleuve Noir

Sortie en mars 2022

366 pages


Traduit de l'italien par Joseph Antoine


4e de couverture


Rome, 1458. Piero Della Francesca s’était juré de ne jamais remettre les pieds à Florence. Mais lorsqu’un message alarmant de son vieil ami Domenico Veneziano lui parvient, le célèbre peintre n’a d’autre choix que de rejoindre immédiatement la capitale des arts, où il apprend que Domenico est suspecté du meurtre d’un riche banquier. Une accusation qui semble avoir été montée de toutes pièces pour les piéger, Domenico et lui, et le faire revenir à Florence.

Tandis qu’il tente désespérément de déjouer le complot qui menace d’envoyer son ancien mentor au pilori, Piero trouve une alliée inattendue en Lavinia, la jeune nièce de Domenico. Convaincue de l’innocence de son oncle, l’apprentie peintre est prête à tous les sacrifices pour le disculper.

Une tâche qui se complique de jour en jour. Car les assassinats se multiplient à Florence. Et tous paraissent liés à un cycle de fresques entrepris par Domenico et Piero seize ans plus tôt, et resté mystérieusement inachevé…


Dans Florence de la Renaissance, sous le règne des Médicis (Cosimo en l'occurrence), nous rencontrons Piero Della Francesca, peintre reconnu parmi les maîtres de cet art. Resté longtemps éloigné de Florence, il revient pour tenter d’aider son ami et son maître d’apprentissage, l’artiste Domenico Veneziano.

Florence est secouée par une série de meurtres sanglants et Domenico est hélas mêlé à cette fâcheuse histoire.

Il est urgent, pour sauver le vieux peintre, de démasquer le responsable de ces meurtres et de comprendre les raisons de leur survenue : raisons politiques ? religieuses ? ou vengeance personnelle ? tout est possible.

Les éléments convergent vers une fresque commencée quelques années plus tôt par les deux artistes et un de leurs confrères.

Piero veut donc aider son ami tout autant que Lavinia, la nièce de Domenico. Mais, remuer certaines histoires dans les eaux troubles de Florence peut s’avérer dangereux à plus d’un titre.


L’auteure a imaginé une enquête complexe aux nombreuses ramifications. Les héros peuvent avoir parfois l’impression d’être pris dans une toile d’araignée et que le grand ordonnateur de cette affaire les regarde se débattre pour tenter de sauver leur oncle et ami.

Les pistes s’ouvrent puis se referment sur des impasses, le mystère semble parfois s’obscurcir plus encore. Mais les deux héros ne comptent pas se laisser décourager.


Des références à l’histoire de l’art de cette période donnent du corps à l’intrigue. Pour autant, le roman n’est jamais ennuyeux. Il se lit réellement comme un policier ou un thriller. Il nous embarque dans les ruelles de Florence, nous fait frissonner pour nos héros.

La plume de Chiara MONTANI est fluide, dynamique, des plus plaisantes.


Les personnages de ce roman sont passionnants. Piero et Domenico, l’élève et le maître nous donnent une image intéressante des peintres de cette période. Lavinia, le personnage féminin du roman, est une jeune femme intelligente et courageuse, en décalage parfois avec son temps par l’indépendance qu’elle montre, son esprit d’initiative et son courage. Elle se rebelle contre la condition des femmes amenées à devenir épouses et mères seulement, alors que son intérêt va vers l’art et la peinture, qu’elle ne peut pratiquer professionnellement en tant que femme.


Piero est l’élément masculin, séduisant et mystérieux (ce n’est pas un banal peintre, l’auteure lui donne une personnalité qui laisse à penser à une activité parallèle, mais je me trompe peut-être), un brin aventurier en plus d’être artiste de talent.


Les personnages secondaires renforcent la dynamique de l’intrigue. Lorenzo le fiancé plein de morgue et sûr de son statut, Domenico, le vieux peintre désabusé, Francesco l’apprenti de l’atelier, Costanza la servante …


Un très bon roman historique qui a su mêler suspense, enquête, romance, histoire de l’art, voyage d’une façon assez magistrale.



Architecte de formation, Chiara Montani a travaillé dans les domaines du design et du graphisme. Spécialiste de l'art-thérapie, elle anime des ateliers sur le potentiel thérapeutique du processus créatif. Le Mystère de la fresque maudite est son premier roman.











7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout