• mrsnorthlit

Le colonel ne dort pas de Emilienne Malfatto

Dernière mise à jour : 14 oct.


Le colonel ne dort pas

Emilienne Malfatto

Editions du sous-sol

2022



J'ai eu la possibilité de lire ce roman très court, Le colonel ne dort pas d'Emilienne Malfatto dans le cadre de la rentrée littéraire @culturafr.


Le colonel a de bien sinistres activités : c’est un spécialiste, un expert de l’interrogatoire. Le colonel est un tortionnaire, un bourreau.

A le dire ainsi, on peut frémir et décider de refermer le livre. C’est en tous cas, la tentation que j’ai eu, par a priori. Et puis, l’écriture d’Emilienne Malfatto m’a emportée jusqu’à la dernière page. Quel raffinement dans l’art d’évoquer l'innommable, plus extraordinaire encore quelle poésie dans l’écriture ! Pas de sordide, pas de “gore”, et pourtant on comprend que trop bien pourquoi ce sinistre personnage “a oublié le moment exact où il a cessé de dormir”.

Le contexte géographique et politique n’est pas ou peu décrit, on ne sait pas vraiment de quel conflit il est question. D’ailleurs, ce colonel n’est-il pas l’archétype du “salaud” de toutes les guerres …


C’est un rendez-vous avec les pensées et surtout la conscience du colonel auquel nous convie l’auteure. C’est entr'apercevoir une étoile de lumière dans l’âme noir de ce personnage.


Le colonel ne dort pas, parce qu'il a été responsable de trop de morts durant cette guerre, et que ceux-ci reviennent le hanter la nuit.


A noter la présence de deux autres personnages de cette pièce terrible qui se joue sous nos yeux qui mettent encore plus en valeur le personnage central : le général qui devient fou dans son palais et l’ordonnance du colonel qui voudrait être ailleurs, qui voudrait retrouver l’avant, la vie, les filles, le beau, le bon.


On est là un roman singulier, noir, très noir et beau à la fois.


Émilienne Malfatto est une auteure, photojournaliste et photographe documentaire indépendante française. Elle étudie en Colombie et en France où elle est diplômée de l'école de journalisme de l'Institut d'études politiques de Paris.

Elle commence sa carrière au quotidien colombien "El Espectador" à Bogota, puis travaille pendant huit mois au bureau de l'Agence France-Presse (AFP) au Moyen-Orient. En 2014, elle se rend en Irak pour la première fois comme envoyée spéciale de l’AFP. Quelques mois plus tard, elle s’installe en free-lance dans le nord de l’Irak.


En septembre 2020, elle publie son premier roman, "Que sur toi se lamente le Tigre". En juin 2021, elle publie un essai d'investigation, "Les serpents viendront pour toi : une histoire colombienne", dans lequel elle s'intéresse aux disparitions de leaders sociaux en Colombie.

Elle s’intéresse principalement aux questions sociales et de post conflit, tant pour couvrir l’actualité que dans le cadre de projets personnels au long cours. Sa connaissance de l’Irak, sa culture et sa langue, ainsi que le fait d’être une femme lui permettent de documenter des régions difficiles d’accès et des aspects intimes de la société irakienne.







4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout