• mrsnorthlit

La traversée des temps - Tome 1 Paradis perdus de Eric Emmanuel Schmitt







Un exercice de haute voltige : retracer l’histoire de l’humanité. Exercice réussi, sans surprise, je suis conquise et je compte bien traverser le temps aux côtés de Noam.


La traversée des temps : tome 1 - Paradis perdu

Eric Emmanuel Schmitt

Éditions

Septembre 2021

590 pages



4e de couverture


Cette « Traversée des temps » affronte un prodigieux défi : raconter l'histoire de l'humanité sous la forme d'un roman. Faire défiler les siècles, en embrasser les âges, en sentir les bouleversements, comme si Yuval Noah Harari avait croisé Alexandre Dumas. Depuis plus de trente ans, ce projet titanesque occupe Eric-Emmanuel Schmitt. Accumulant connaissances scientifiques, médicales, religieuses, philosophiques, créant des personnages forts, touchants, vivants, il lui donne aujourd'hui naissance et nous propulse d'un monde à l'autre, de la préhistoire à nos jours, d'évolutions en révolutions, tandis que le passé éclaire le présent.

« Paradis perdus » lance cette aventure unique. Noam en est le héros. Né il y a 8000 ans dans un village lacustre, au cœur d'une nature paradisiaque, il a affronté les drames de son clan le jour où il a rencontré Noura, une femme imprévisible et fascinante, qui le révèle à lui-même. Il s'est mesuré à une calamité célèbre : le Déluge. Non seulement le Déluge fit entrer Noam-Noé dans l'Histoire mais il détermina son destin. Serait-il le seul à parcourir les époques ?



Ce que j’en pense


Autant vous le dire tout de suite, je suis fan des romans d’Eric Emmanuel Schmitt. Je les ai tous lus. Alors quand s’est annoncée cette saga, vous imaginez bien que je n’allais pas laisser passer cet événement.


Avec La traversée des temps, c’est un grand défi en plusieurs tomes (8 en tout) que s'est lancé l’auteur. Dans ce tome 1, nous découvrons un personnage étrange qui surgit devant nous dès les premières pages. Qui est-il et d’où vient-il ?


L’objectif du roman n’est pas de nous maintenir dans le suspense de l’identité de ce personnage et de ses secrets. Très vite, nous apprenons que Noam, tel est son nom, a traversé le temps en immortel pour parvenir jusqu’à nous. Ce qu’il découvre dans notre époque contemporaine le questionne tout autant que cela l’inquiète. Il décide d’écrire son histoire qui est celle aussi de l’humanité.

Et cette histoire débute il y a fort longtemps, à l’aube des temps, il y a 8 000 ans, au néolithique. Noam vit dans un village lacustre avec sa communauté. Dans celle-ci, Panoam le père de Noam et chef du village, Trigor le guérisseur, Barak l’ermite sauvage et la belle Noura, indépendante et ambitieuse. Ces personnages forts et émouvants à la fois tissent sous nos yeux un des premiers modèles sociétal.


Comme toujours Eric Emmanuel Schmitt nous conte l’histoire des Hommes avec brio. Mais sans conteste ce roman est le prétexte à un questionnement plus profond sur le comportement humain, l’amour, le pouvoir, les conflits tribaux, le rapport aux autres, à la planète.

Noam un des hommes originels confrontés aux hommes contemporains ne peut que s’inquiéter du devenir de l’humanité.



Eric Emmanuel Schmitt nous captive en agrémentant son propos d’anecdotes ou d’explications, développements scientifiques, philosophiques, culturelles. Tant de “notes de bas de page” pourraient effrayer le lecteur et casser le rythme de l’intrigue. Même pas, elles sont finalement de petites histoires dans l’histoire toujours pertinentes et très instructives.


Et pour agrémenter le tout, l’auteur nous régale de description de la nature poétique voire magique.


Difficile de décrire ce roman, si foisonnant, si passionnant. Il y a tant de choses dans ces lignes, tant de richesses et tant d'autres choses à venir . Quel bonheur !


Né en 1960, Éric-Emmanuel Schmitt est un écrivain et réalisateur français naturalisé belge. Normalien, agrégé de philosophie, docteur, il s’est d’abord fait connaître au théâtre avec "Le Visiteur", cette rencontre hypothétique entre Freud et peut-être Dieu. Rapidement, d’autres succès ont suivi : "Variations énigmatiques", "Le Libertin", "Hôtel des deux mondes", "Petits crimes conjugaux", "Mes Évangiles", "La Tectonique des sentiments"… Plébiscitées tant par le public que par la critique, ses pièces ont été récompensées par plusieurs Molière et le Grand Prix du théâtre de l’Académie française. Son œuvre est désormais jouée dans plus de quarante pays.

Il écrit le "Cycle de l’Invisible", six récits qui rencontrent un immense succès aussi bien sur scène qu’en librairie. Une carrière de romancier, initiée par "La Secte des égoïstes", absorbe une grande partie de son énergie depuis "L'Évangile selon Pilate", livre lumineux dont "La Part de l’autre" se veut le côté sombre. Depuis, on lui doit "Lorsque j’étais une œuvre d’art", une variation fantaisiste et contemporaine sur le mythe de Faust et une autofiction, "Ma Vie avec Mozart", une correspondance intime et originale avec le compositeur de Vienne et "Les perroquets de la place d'Arezzo".

Deux recueils de nouvelles furent publiés récemment: "Odette Toulemonde et autres histoires", huit destins de femmes à la recherche du bonheur, est inspiré par son premier film tandis que "La Rêveuse d'Ostende" est un bel hommage au pouvoir de l'imagination.

En septembre 2019, paraît « Journal d’un amour perdu », qui comme « La Nuit de feu » est un récit personnel et intime.

Grand amateur de musique et mélomane, il a également signé la traduction française des "Noces de Figaro" et de "Don Giovanni".

Multirécompensé, que ce soit en France ou à l'étranger, il est devenu un des auteurs francophones les plus lus et les plus représentés dans le monde. Début janvier 2016, il a fait son entrée dans le jury Goncourt.





7 vues0 commentaire