• mrsnorthlit

La femme au manteau violet de Clarisse Sabard





La femme au manteau violet

Clarisse Sabard

Éditions Pocket - Editions Charleston

Mars 2021 - 2020

430 pages



1929, New-York, la grande dépression, les clubs de jazz et la prohibition … parmi tout le tohu-bohu des fêtes en sous-sol, une jeune française abandonnée par son mari trouve le moyen d’avancer malgré tout alors qu’il lui a arraché ce qu’elle a de plus cher.


4e de couverture


Depuis qu’elle a appris, pour son anévrisme, Jo vit avec cette épée de Damoclès au-dessus de la tête. Opérer ? Pas opérer ? Avant de faire ce choix risqué, la jeune femme se réfugie chez son grand-père, Victor, ancien champion de boxe. Si l’avenir reste incertain, son passé n’en est pas moins mystérieux : un pendentif que possède le vieil homme la met sur la trace d’un visage, d’un prénom, d’un secret… Du Devonshire au New York des années trente commence alors un périple intime parmi les airs de jazz, les flûtes de champagne et les gangsters de la Prohibition. Et tout au bout cette énigme : la femme au manteau violet…



Ce que j’en pense


2018. Après une conversation avec son grand-père Victor, Johanna décide de retracer l’histoire de sa famille et de partir mener l’enquête sur une mystérieuse femme ayant légué un médaillon à Victor.


Les premières pistes se trouvent en Angleterre chez Doris, qui va lui raconter l’histoire de Charlotte, jeune française que son mari Emile, un méprisable individu, emmènera à New-York pour un voyage d’affaires et l’y abandonnera.


J’ai véritablement adoré l’histoire de Charlotte dans le New-York de la fin des années 20, 1929 plus précisément date historique puisque celle de la grande crise économique qui frappa le monde. L’auteure nous y dévoile le New-York de la prohibition, des soirées clandestines, des boîtes de jazz, des musiciens afro-américains, des hommes de la mafia italienne …


Charlotte est un personnage attachant de femme blessée, obligée de se dépasser pour se relever des épreuves que la vie lui réserve. Un personnage qui saura faire preuve de résilience et finalement avancer dans sa vie.


«De la part de Charlotte, qui n'a jamais oublié Gabriel. Ce souvenir vous revient de droit ».

J’ai à ce point aimé suivre Charlotte que j’en ai finalement occulté Jo, l’héroïne contemporaine de ce roman. J’ai trouvé, et c’est très personnel, que Jo perdait de son intérêt tant l’histoire de Charlotte m’a happée.


Le mystère sur les liens qui unissent tous les personnages du roman se révèle petit à petit.

Clarisse Sabard nous distille des indices (comme ce manteau violet notamment, fil rouge de l’histoire) et des éléments de résolution du mystère familial au fil des pages.


L’intrigue est bien menée, d’une plume efficace, rythmée et très agréable. J'ai hâte de découvrir d'autres romans de cette auteure que j'ai beaucoup appréciée.



Clarisse Sabard est née en 1984 dans une petite ville située en plein cœur du Berry. Après un bac littéraire, elle s'oriente vers le commerce. Un AVC la rattrape et elle décide de réaliser enfin son rêve : écrire. Passionnée de littérature et de voyages, elle vit aujourd'hui à Angers et se consacre à l'écriture.




0 vue0 commentaire