• mrsnorthlit

Ce que murmure le vent de Amy Harmon

Dernière mise à jour : 20 nov. 2021





Une très belle histoire d’amour sur fond de guerre d’indépendance en Irlande et un doigt de magie celte.



"Ce que murmure le vent"

Amy Harmon

Éditions Charleston

Septembre 2021

590 pages


Traduit de l’anglais par Laurent Bury


Présentation



C’est un véritable coup de cœur, un merveilleux roman.


Attention, je vais être dithyrambique !


Ce roman et ses personnages m’ont emportée et définitivement séduite. Jamais mièvre mais qui vous prend au cœur, le roman a su me captiver.


J’ai été conquise par cette histoire d’amour, l’Amour véritable qui transcende les individus et dépasse le temps. J’ai adoré le trio que forment Anne, Thomas et Eion : une boucle de tendresse. L’amour filial, l’amour maternel, l’amour d’un homme et d’une femme, quand deux âmes-sœur se trouvent et se retrouvent au delà du temps, l’amour de son pays et de sa culture. Les liens qui unissent ce trio sont si puissants, si profonds ; les personnages sont si attachants.


A noter que la romance, si elle est bien présente et au centre de l’histoire, reste discrète et élégante. Il faut dire qu'Anne et Thomas, aussi passionnés soient-ils, sont des personnages réfléchis, matures et sans excès.


Un soupçon de magie celte


Aithníonn an gaoithe (langue gaélique) Le vent sait tout.

J’ai aussi adoré ce mélange d’historique et de fantastique qui ne surprend pas en terre irlandaise, terre celte qui protège ses contes et sa mythologie. Au pays des druides et de la magie millénaire, tout peut arriver sur un lac.


La dimension historique, très bien documentée, se mêle harmonieusement au récit romanesque et fantastique. Jamais la fantaisie du voyage dans le temps n’entache l’intrigue et dérange, bien au contraire. L’auteure a su nous faire partager la vie des Irlandais, leurs souffrances et leurs espoirs, nous faire toucher du doigt la “déchirure” irlandaise tout aussi bien.


Elle a également, subtilement construit un roman à deux voix : celle d'Anne et puis celle de Thomas au travers ses carnets intimes. J’ai apprécié l’élégance et la justesse de ton de l’auteure, trouvant son style poétique, sans doute empreint du talent de parolière de chansons d'Amy Harmon.


Il est si difficile de quitter ce livre et ces personnages, c’est un roman addictif. Je vais me procurer les autres romans de l’auteure pour avoir la joie de partager encore son univers.


- Ce Thomas Smith.... il était amoureux de ta mère? vais-je demandé à mon grand-père. - Oui.... et non. - Oh là là, il y a une histoire là derrière. - En effet, avait-il murmuré. Une histoire merveilleuse.

N.B. : J'ai pu lire ici et là l'évocation de ressemblances avec la saga Outlander (que j’avais beaucoup aimé à l’époque de sa sortie), je n’y ai pas vu de similitudes, si ce n’est le voyage dans le temps et l’histoire d’amour. Mais le tout n’est pas mené de la même façon selon moi.


Et puis pourquoi chercher des ressemblances … apprécions !



Dès sa plus tendre enfance, Amy Harmon a su qu’elle voulait écrire, partageant ainsi son temps entre l’écriture de ses chansons et celle de ses histoires. Chanteuse, elle a également sorti un album de blues gospel en 2007 intitulé "What I Know". Elle est notamment l'auteur de cinq romans pour jeunes adultes et de plusieurs romans. Découvrir une chanson d'Amy Harmon : https://www.youtube.com/watch?v=ktw7nrfrfoo

 







3 vues0 commentaire